Lancement des discussions sur le projet de loi de Finances 2018

  • 18 octobre 2017

Retrouvez mon intervention en introduction du projet de loi de Finances 2018 où j’ai défendu avec vigueur ce budget qui redonne de la flexibilité et de la croissance à nos PME/TPE

Après d’intenses débats à la commission des finances la semaine dernière, l’examen du projet de loi de Finances 2018 a débuté ce mardi 17 octobre en séance publique. En tant que membre de cette commission et rapporteure spéciale du programme « développement des entreprises », il était de mon devoir d’aller défendre le texte issu de notre travail.

Avec une émotion non feinte, je suis donc montée à la tribune mercredi 18 octobre afin d’exposer les raisons de mon soutien à ce budget. L’enjeu était de taille : résumer en un temps très court les bienfaits de cette loi pour les PME de notre pays. Et c’est sans fléchir que j’ai présenté les dispositions relatives aux entreprises qui ont aujourd’hui le plus besoin de réformes. 

Le cœur de mon propos a tenu en une phrase : le budget est tout entier orienté vers l’attractivité et la croissance de nos entreprises. Cette affirmation je la défendrai encore et encore quelle que soit l’adversité.

Le constat pour les entreprises est aujourd’hui sans appel : la France détient le triste record du taux d’impositions sur les sociétés (IS) le plus élevé d’Europe (33% contre 25% en moyenne), l’environnement règlementaire est illisible, et les perspectives d’investissement pour les PME n’ont toujours pas retrouvé leur niveau d’avant crise. Tous cela doit changer, et changera grâce à ce budget.

Cette loi n’est pas qu’une suite de chiffre : elle incarne l’Etat d’esprit qu’aura la majorité présidentielle pendant les 5 années à venir. Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) s’inscrit ainsi dans cette même perspective en créant l’année blanche pour les entreprises et en amorçant la suppression du RSI.

Retrouvez ci-dessous la vidéo de mon intervention

Commentaires