En urgence, la France adopte des dispositifs pour répondre à la crise

La crise est grave. Nous suivons chaque jour deux courbes, celle de l’activité économique et celle des cas de coronavirus. Nous développons des réponses au choc économique en même temps que des remèdes à l’épidémie. A la différence des crises déjà connues, nous jouons sur deux tableaux.

La crise est tellement profonde que le salut ne peut être que collectif. C’est la raison même de cette « guerre », déclarée pour signifier l’heure d’un combat commun. L’effort consenti par chacun doit être reconnu et récompensé. Nous devons y être attentif, en maintenant un juste équilibre entre l’ensemble des salariés comme entre toutes les entreprises.

Par conséquent, l’ensemble des mesures prises sont massives et exceptionnelles. C’est un plan d’aide à hauteur de 45 milliards d’euros, à quoi s’ajoutent 300 milliards d’euros de prêts garantis :

  • Pour nos emplois une prise en charge à 100% du chômage partiel pour les salariés au SMIC, et à hauteur de 84% du salaire net jusqu’à 4,5 SMIC ;
  • Pour nos indépendants et nos TPE une aide exceptionnelle de 1500€, pour combler la perte d’activité du mois de mars. Elle est ouverte à tout commerce dont le CA est de moins d’1 million d’euros, pour fermeture ou baisse de 70 % de son chiffre d’affaires ;
  • Pour toutes les entreprises (indépendants, TPE, PME, ETI…) un report de charges, non seulement fiscales et sociales mais également celle relatives aux factures d’énergie (eau, gaz, électricité) ;
  • Pour la pérennité de nos entreprises un dispositif de garantie sur les crédits bancaires. Le prêt s’adresse à tous types d’entreprise, de l’artisan jusqu’à la grande entreprise en passant par les professions libérales, les exploitants agricoles, les micro entrepreneurs, et même les associations et fondations. 
  • Pour les travailleurs qui assurent la continuité de nos services (santé, alimentation, mobilité, etc.) une prime de 1000€ est relancée grâce à la défiscalisation pour toutes les entreprises qui la verseront avant le 30 juin :

Pour toutes les entreprises, consultez le site du ministère de l’Economie précisant les conditions d’éligibilité à ces dispositifs : https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-soutien-entreprises

En qualité de vice-présidente de la Commission des finances, n’hésitez pas à me faire remonter votre expérience de terrain à l’adresse corona.virus.entreprises@gmail.com

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut